Bougie Rhum Hôtel – 1927 – Sacré Français

Marque :
(10 avis client)

44,00 TTC

Rhum Hôtel est un tableau au centre duquel vous prenez place, confortablement lové dans un fauteuil chesterfield, pour siroter un fond de rhum ambré. L’atmosphère terriblement sensuelle d’un bois chaud fumé et de notes liquoreuses est en parfait contraste avec la feuille de violette électrique et les notes aromatique fusantes, évoquant le craquement des glaçons dans l’alcool brûlant.

Contient : essence de Cardamome, essence de Noix de Muscade, essence de Patchouli, essence de Bouleau

185 grammes
Temps de brûlage : 43 à 50 heures
Cire minérale
Concentration de parfum à 10%
Bougie conçue et fabriquée en France

 

Plus que 4 en stock

UGS : bougierhumhotel_sacréfrançais Catégories : ,

Description

La Critique de Auparfum, par Anne-Sophie Hojlo :

Parce qu’« un monde parfumé est un monde meilleur », deux passionnés d’odeurs et de matières premières ont décidé en 2021 de créer leur marque de bougies parfumées. Sacré Français a pour but de faire partager leurs « fantasmes olfactifs », qui s’incarnent aussi en sons.

Les cinq bougies qui composent la première collection ont été pensées pour faire renaître l’ambiance olfactive de moments particuliers : une soirée dans un salon parisien à la mode en compagnie de Théophile Gautier et Baudelaire pour Luxe et vanités – 1845, la floraison des jacinthes et des lilas dans les jardins de Bagatelle pour Vert Galant – 1777 ou encore un moment de détente dans un fauteuil Chesterfield accompagné d’un verre d’alcool ambré pour Rhum Hôtel – 1927.

Dans cette dernière, c’est une évocation de bois brûlé et de cuir fumé qui domine à froid, rafraîchie par des intonations vertes et végétales de feuille de violette. La diffusion du parfum, plutôt discrète quand la bougie est éteinte, gagne en puissance lorsqu’elle se consume. Toujours présentes, les facettes feu de bois et cuir s’habillent alors de nuances de tabac, de foin, d’herbes sèches, nous plongeant dans une ambiance tamisée de speakeasy. On s’imagine alors sans peine calé au fond d’un fauteuil club, entouré de boiseries patinées, un verre de rhum à portée de main.

Particularité de Sacré Français pour prolonger l’expérience olfactive : l’ouïe se fait l’alliée de l’odorat pour permettre une immersion plus complète. Chaque bougie est ainsi associée à une playlist de titres sélectionnés pendant la création des parfums, à écouter pendant qu’elle brûle. La diffusion des effluves de Rhum Hôtel – 1927 pourra être accompagnée par la voix caressante d’Ella Fitzgerald dans I love Paris, les rythmes électro de Blue de Latour ou Labrador de Terranova, ou encore l’ambiance plus hip hop de Fonnegra d’El Arkeologo.

La marque publie également chaque mois un récit sous forme de podcast illustrant le moment recréé par chaque bougie. C’est la soirée mémorable d’une jeune Américaine à bord du paquebot transatlantique « Ile-de-France » pendant la Prohibition que nous raconte Rhum Hôtel – 1927, nous offrant un voyage plurisensoriel dans le temps et l’espace.

 

10 avis pour Bougie Rhum Hôtel – 1927 – Sacré Français

  1. Nell

    Avant la combustion la bougie sent nettement les bois fumés associés à du cuir. J’y décèle aussi des notes ambrés et canne à sucre qui figure l’idée du rhum. Je sens aussi de la noisette et des notes amandées qui apporte subtilement une touche gourmande
    L’évocation de ces notes plutôt sombres pourrait laisser imaginer un ensemble assez lourd mais pas du tout. Il y a comme un cœur de lumière que je n’arrive pas identifier. Je pense à de la myrrhe…ou peut-être de la figue… mais non, impossible de mettre le doigt dessus.

    Pendant la combustion l’odeur dégagée m’apparaît davantage marqué tabac miellé avec un effet plus herbacé et foin.

    En terme de performance la diffusion est excellente et rapide. La bougie parfume facilement une grande pièce.

    Si je ferme les yeux j’imagine un intérieur parisien cosy. Un bureau au parquet qui grince et une bibliothèque bien fournie. Un sofa en cuir matelassé et des tableaux d’art moderne. On est chez un intellectuel ou un créatif qui s’est composé un environnement à l’ambiance méditative

    Avec la bougie, j’ai reçu une petite carte qui m’invite à poursuivre la découverte sur leur site. « Ceci n’est pas qu’une bougie, c’est toute une histoire ! »
    Ainsi l’expérience olfactive est associée à un récit conté et une sélection de musiques.
    Je trouve l’idée séduisante et me rappelle les collaborations 1+1 de la revue Nez ou différents univers créatifs se rencontrent.
    J’accroche totalement avec la playlist qui est en accord avec l’univers que m’évoque la bougie. Félicitation pour la cohérence globale qui marque une démarche tournée vers la créativité et la qualité.

    Milles mercis pour l’équipe d’Auparfum et votre opération découverte. Je suis non seulement très heureux de découvrir cette bougie qui à trouvé sa place dans mon atelier mais ce fut aussi l’occasion de sortir de ma zone de confort pour écrire mon premier commentaire !

  2. cloclo47

    La bougie pas encore allumée, je sens au départ une odeur de vanille, de conifère aussi, ou résineux. Une fois allumée, il ne subsiste plus qu’une odeur doucereuse de vanille et de miel, plutõt agréable mais rien pour m’enthousiasmer, assez banale, pour être honnête. Et pour ma part je ne vois aucun rapport avec le rhum ėvoqué dans le titre. A mon avis, ce n’est pas la plus grande réussite dans cette série.
    En effet, je lui préfère trois des quatre autres parfums (des petits échantillons reçus en même temps et que j’ai pu sentir), le “bois fumé miel” est intéressant, mais j’ai surtout apprécié “encens et pin”, et plus particulièrement le “basilic et menthe” qui sort du lot par son originalité.
    A vrai dire je n’utilise pas de parfum d’intérieur sous forme de bougie, je suis donc assez mauvais juge!
    En passant, je trouve très compliqué de se connecter sur votre site, j’ai eu beaucoup de mal à trouver moyen de m’exprimer sur cette bougie que vous m’avez gentiment envoyée.

  3. dioptase

    Bonjour,
    Tout d’abord, merci Sacré Français et Au parfum de m’avoir sélectionnée pour tester Rhum Hôtel 1927.
    A froid, la bougie diffuse légèrement une odeur cuirée fumée, contrebalancée par des notes aromatiques.
    À l’allumage, la bougie diffuse bien et rapidement, la cire fond uniformément. Je l’ai laissé brûler environ 2h.
    Quant à la senteur, je pourrais vous réciter, à ma façon, le story telling de la marque. Que nenni, la mémoire olfactive a fait son œuvre, et, lorsqu’une odeur de foin miellé a rempli la pièce, je me suis vue enfant, pénétrer dans la grange de la ferme de ma grand-mère, par une journée d’été chaude et orageuse.
    Du cuir, du bois, des épices ? Je ne sais pas, mon cerveau est probablement resté bloqué sur ces notes de verdure, que tout de même, j’apprécie particulièrement.
    J’ai donc fait un voyage spatio-temporel, sans avoir atterri au bon endroit, et je ne le regrette absolument pas, car après tout, c’est ce que l’on attend et espère d’une odeur, d’un parfum.

  4. Laura Barbier

    Un grand merci de m’avoir donné l’occasion de tester cette bougie qui est un vrai coup de cœur, et qui a su illuminer et réchauffer mes soirées d’hiver. De prime abord, elle m’évoque un voyage dans les caraïbes, où des accents boisés et cuirés côtoient les épices, le tout baignant dans l’atmosphère chaude et ambrée du rhum. Dépaysement garanti. A l’allumage, le côté boisé fumé s’atténue un peu et les effluves se font plus douces et liquoreuses.
    La bougie s’apprécie plus pleinement en musique, à mesure que se déroule une playlist dédiée qui nous plonge tour à tour dans une New York révolue ou en orient, et qui souligne le charme sensuel, presque enivrant et délicieusement suranné de cette bougie unique.

  5. Anne

    Merci à l’équipe de Nez et à celle de Sacré Français pour m’avoir donné un… sacré coup de cœur !
    Dès l’ouverture de la boîte, j’ai su que j’aimerais cette bougie. D’abord, parce que l’accord est harmonieux, rien ne vous saute intempestivement au nez. Ensuite parce qu’il m’a immédiatement évoqué un « speakeasy », mais pas n’importe quel bouge : un univers de dandys, feutré et class ; du bois un peu résineux, subtilement tempéré par un fond liquoreux sans aucune sucrerie mièvre.
    Le charme se poursuit longtemps après l’allumage, avec un je-ne-sais-quoi de foin très joliment associé à la peausserie veloutée qui sourd toujours. Un clair-obscur tamise l’atmosphère : c’est chic et diablement élégant !
    Une mention spéciale au pot noir, tout simple. Je n’ai pas écouté la playlist associée, mais en matière de synesthésie j’aime beaucoup le toucher satiné du pot ainsi que l’étiquette bleue aux tons dégradés.
    Bravo, du 5 étoiles !

  6. Laura Barbier

    J’ajoute un petit complément à mon avis déjà publié, comme il n’est pas possible de le modifier. C’est une suggestion de parfum qui va à mon sens tout à fait avec l’atmosphère boisée/fumée de la bougie : Flash back in New York d’Olfactive Studio, que je trouve également de grande qualité. A savourer ensemble!

  7. MORGANE BESSON

    Bonjour à tous, merci Auparfum pour cette opération découverte originale, c’est la première fois que je m’essaie à partager mes impressions sur la senteur d’une bougie, c’est une expérience intéressante ! Je vais essayer de les retranscrire au plus près. A l’ouverture du paquet (joli packaging, bien agréable à déballer, avec la petite surprise des échantillons des autres bougies disponibles), j’ai aimé immédiatement l’odeur qui se dégage à froid de la bougie. Mais, surtout, celle-ci m’a semblé très familière. J’ai retrouvé rapidement ce qu’elle m’évoque : la gamme à de soins à l’amande de l’Occitane en Provence. Les composés n’ont rien à voir à priori, ça doit être la magie des combinaisons olfactives, mais je continue à renifler la bougie tous les jours (je suis actuellement en vacances et je l’ai même emmenée avec moi pour bien l’apprivoiser avant de partager mon avis) et la réminiscence reste bien présente à mon nez. Cela tombe bien, je suis mordue de cette gamme de l’Occitane ! A la combustion, je retrouve davantage l’odeur de fauteuil en cuir, légèrement épicée et liquoreuse-ambrée comme attendu, avec une pointe d’astringence ou de verdure évoquant la feuille de violette. Un bel ensemble élégant, très agréable, plutôt discret au final. Je n’adhère en revanche pas du tout au côté ‘storytelling’ (podcast et playlist associés à chaque bougie sur le site), qui, chez moi tout au moins, échoue à stimuler l’imaginaire autour de la fragrance. Bien au contraire je trouve ces communications trop léchées plutôt sclérosantes pour l’imagination. Elles me rappellent que je suis face à un produit de marketing, que je suis une consommatrice, et je vois immédiatement une troupe de commerciaux en plein brainstorming pour chercher comment se démarquer des autres marques pour faire grimper les ventes. Cela enlève pour moi la magie qui pourrait s’opérer. C’est précisément ce qui m’échappe, ce qui reste mystérieux dans une odeur qui me plait le plus, et la possibilité de me l’approprier par une alchimie entre ma propre histoire et l’inconscient collectif. Pour évoquer ce dernier, il me semble qu’un nom bien choisi, une image bien trouvée, et un beau contenant suffisent. Il faut laisser le reste se faire à notre insu.. Qui peut prédire quelle fragrance restera dans la légende ? Mais pour conclure sur une note positive, je me régale tout simplement avec cette jolie bougie.

  8. Nicolas BERGER

    Bonjour,
    Merci à Sacré Français et à l’équipe d’Au parfum pour cette découverte.
    Usant depuis longtemps des bougies de chez Diptyque et Carrière Frères, je me faisais une joie de découvrir une nouvelle marque de senteurs pour la maison.
    Mon enthousiasme fut néanmoins de courte durée : si Rhum Hôtel présente à l’ouverture une plaisante odeur de bois fumés et d’épices chaudes, elle dégage après allumage un sillage moins nuancé, un peu entêtant et synthétique à mon nez.
    Par ailleurs, je rejoins l’avis précédent concernant le “storytelling” et autre dispensable blabla.

  9. double vanille

    Je remercie Nez et Sacré Francais pour cette parenthèse olfactive agréable et ludique.
    Plaisir des yeux tout d’abord avec ce joli packaging bleu. Le contenant de couleur noire a un côté décalé. Puis découverte de la bougie : à froid, une odeur discrète de bois secs et fumés. Peut-être un peu d’encens? Puis allumée en soirée pour des moments de détente, mais volontairement sans playlist :
    agréables effluves cuirées, boisées et épicées et toujours cette petite note, que je qualifie à tort d’encens, qui virevolte.. Des notes sèches, qui se diffusent en douceur, sans tapage. La facette sombre du patchouli est contrebalancée par celles d’épices lumineuses . Un feu de cheminée se serait parfaitement accordé avec cette création dont certaines notes me rappellent joyeusement les bougies Feu de bois de Diptyque ou papier d’Arménie.
    Conclusion : une belle création équilibrée, sobre mais dont le nom, pas totalement évocateur, pourrait décevoir. Je cherchais le rhum ou une belle vanille ambrée mais ne les ai pas détectés.

  10. [email protected]

    Bonjour,
    Je remercie Au Parfum, Nez et Sacré Français, de m’avoir fait gagner et offert cette bougie.
    Dont, j’apprécie tout d’abord le packaging, la jolie boîte bleue, noire et blanche avec une image stylisée de clous de girofle, il me semble; puis le verre noir de la bougie : très classe.
    Ensuite, le parfum avant combustion, j’aime beaucoup, j’ai l’impression de sentir le magnifique parfum Bois d’Ascèse de Naomi Goodsir,(qui pour moi est le plus beau parfum d’encens jamais créé), même si il n’y a pas d’encens dans la bougie. Je sens aussi le rhum ambré ( parfum de rhum que j’adore!), le cuir et les épices, vraiment. C’est doux et cosy, chaleureux, très salon feutré anglais ou américain : j’adore! J’ai l’impression que ça sent les bois aussi.
    Par contre, je vous avoue que je n’ai pas allumé la bougie, je sais, c’est ballot pour le test, mais souvent quand j’ai des bougies, je ne les allume pas tout de suite. Excusez-moi.
    Pour ce qui est des échantillons, j’apprécie bcp bois fumé et miel et encens et pin, et vert galant et luxe et vanités, ont l’air très bons aussi. De plus, je trouve le nom des bougies originaux et réussis.
    Bref, je suis enchantée de cette découverte, ça me plaît, c’est charmant et original!!!
    5 étoiles aussi!

Ajouter un Avis

Vous aimerez peut-être aussi…