Odoration n°1 - Parfumologie - Le Shop, by Nez

Odoration n°1 – Parfumologie

Marque :

85,00 TTC

Rupture de stock

Eau de parfum / 50ml / Frais de port offerts (France)

« En cette nouvelle ère, l’occasion était trop belle de créer un parfum pour de vrai. Ainsi est née Odoration, librement inspirée d’aujourd’hui. »

ODORATION

n.f. exercice actif du sens de l’odorat

S’élevant vers quelque divinité couronnée de soleil, une prière,
timide aurore dans l’obscurité des mystères sacrés, exhale.

Astre de lumière, l’orange rayonne d’un zeste d’amertume.
L’eucalyptus en vapeurs bleutées, éveille les esprits de la forêt primitive.

Force céleste à l’accomplissement terrestre, les contraires s’unissent.
La liberté seule révèle le chemin véritable, source d’abondance.

Calice narcotique, l’ylang-ylang exulte de sensuelles vibrations.
L’osmanthus suave fusionne beauté absolue et exquise harmonie.

Oeuvre alchimique qui transmute la matière en ode divine,
l’Odoration confine à l’éveil de la conscience.

Fertile inspiration des arts premiers, la Terre-Mère enracine le gaïac.
Et les fumées résineuses de myrrhe de célébrer les grâces de la vie.

Parfumeur : Fabrice Olivieri

Ce parfum fait partie de la sélection la Box Auparfum #01 – novembre décembre

Seules les personnes abonnées à la Box peuvent acheter le parfum sur notre site. Pour les autres, nous vous invitons à vous rendre sur le site de Parfumologie

Rupture de stock

UGS : Box1-Odoration Catégorie :

Description

Le point de vue d’Auparfum
Vahiné volcanique

Créé pour les 10 ans de la société de composition Parfumologie, Odoration donne le premier rôle à l’ambivalent ylang, qui cache un tempérament torride sous des jupons blanc-crème d’ingénue.

On est surpris par la structure, comme une immense tour qui tient le parfum à tous les étages, l’ylang montre toutes ses facettes dans une revue colorée, aux danses successivement lascives et emportées. Habituellement dévolue aux rôles secondaires, la fleur est ici portée au rang de star brûlante, avec sa note de tête légèrement médicamenteuse, camphrée, frissonnante et givrée.

Viennent ensuite les notes solaires, chaudes et luisantes de la fleur, captivante dans sa danse de séduction. Mais la danseuse a la cuisse ferme et garde le rythme, la verdeur préserve la lascivité des torpeurs alanguies et nous prépare à l’entrée d’une guest-star : la tubéreuse. À deux, dans des atours épicés, elles envoûtent sourire aux lèvres et vous portent loin dans la nuit dans une narcose dansée interminable

Olivier R.P. David

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Odoration n°1 – Parfumologie”

Avec le soutien de nos grands partenaires